MENU SUÈDE

SUEDE
Les Vikings

 

Le 8 juin 793 débute l’ère VIKING qui va durer trois siècles. Une stèle faite par un sculpteur anglais immortalisa ce jour. Elle représente sept hommes menaçants armés de haches et d’épées, tels qu’il les vit ce jour là.
Ce matin là, des navires à tête de dragon et de serpent venant de Scandinavie s’échouèrent sur les plages d’une île anglaise (l’actuelle Holy Island). Ce fût un raid aussi inattendu que sanglant contre un monastère sans défense. Les moines furent massacrés par une horde en furie et les richesses pillées.
 
Les Vikings découvrent que les monastères sont nombreux du fait des populations toutes christianisées, de plus ils sont souvent construits en bord de mer ou sur les îles et non fortifiés, l’époque étant pacifique. Les monastères contiennent les richesses de la chrétienté.
Après ce jour et pendant trois années, ce fût un déferlement de pillages contre les couvents d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande, les raids avaient toujours lieu au printemps après les tempêtes de l’hiver. Puis le champ d’actions fût élargi, en 799 un raid toucha la Vendée. Les objectifs furent aussi diversifiés. Les ports avec leurs entrepôts tentants furent attaqués. Puis par les rivières et les fleuves, les Vikings remontèrent vers les villages et les villes. Les populations versaient même des rançons pour s’assurer de leur bienveillance (ex. le Danegeld : l’or des Danois).

Si l’on regarde la Scandinavie sur une carte, cela nous éclaire un peu sur ce peuple. Etant donné leur situation, ils apprirent vite à construire des pirogues dans des troncs de chêne pour se déplacer sans faire de grands détours. Au fil du temps ils en arrivèrent au fameux navire Viking conçu pour la haute mer et les horizons lointains.
 
Ces scandinaves avaient des valeurs communes, une langue : le norrois, une écriture phonétique. L’écriture runique était utilisée pour de courtes inscriptions. Ils étaient païens, avaient de nombreux dieux, le principal étant ODIN.
C’était une société rurale composée de paysans et d’artisans compétents et adroits (constructeurs de bateaux, orfèvres, tisserands). Les ports/villes-marchés se développèrent, tels ceux bien connus de RIBE et HEDEBY au Danemark et BIRKA en Suède. Le commerce s’intensifia avec les pays riverains mais aussi avec Bagdad et Constantinople, par les fleuves russes de la mer Caspienne et la mer Noire.
C’est dans ces  trois ports que furent construites les premières églises (chapelles) de Scandinavie qui n’eurent pas de succès, le peuple resta fidèle à ODIN.
Des pouvoirs plus stables apparurent, vers la fin du IX siècle, HARALD à la Belle Chevelure unifia une bonne partie de la Norvège. Puis vers le milieu du X siècle, un autre HARALD à la Dent bleue fit du Danemark l’état le plus puissant de la Scandinavie.
Dans toute cette société qui donc étaient les Vikings ?  qui se lançaient dans ces raids à longue distance. Les audacieux, les mal-servis mais aussi les avides de gloire et de richesses afin de pouvoir s’établir.

Il est nécéssaire d’avoir un aperçu sur le monde auquel s’attaquèrent les Vikings car celui-ci allait progressivement les christianniser et même parfois les absorber.
Au Ve siècle Clovis et les Mérovigiens christiannisés s’étaient taillé la meileur part. Au début du VIIè siècle vinrent les rois fainéants et le déclin mérovingien, heureusement des personnages tel Charles Martel et Pépin le Bref allaient veiller au grain. Ce dernier coiffa d’ailleurs la couronne et créa la dynastie Carolingienne (du nom de son fils, Carolus Magnus : Charlemagne, roi des Francs).
Un phénomène identique avait eu lieu en Grande Bretagne. Les Saxons occupaient l’est et le sud poussant peu à peu les Brittoniques, peuples Celtes dans le Pays de Galles, la Cornouaille, l’Ecosse et même en Armorique (Bretagne) au VIe siècle.
D’autres acteurs en Europe allaient jouer un rôle durant cette période. Tout d’abord les frissons, ancêtres d’une partie des Néerlandais, qui tenaient l’embouchure du Rhin jusqu’au Danemark, les Celtes d’Irlande puis les groupes de Saxons installés aux embouchures de la Somme, de l’Orne et sur l’estuaire de la Loire.
Au niveau économique, ces mèmes Frisson étaient les fondateur de Dorestad, le port commercial le plus important d’Europe du nord-ouest. C’est ici que l’on trouve vins, meules à grains ou armes réputées. Mais les Frissons, ambitieux commerçants, s’aventurent au VIIIe siècle en Scandinavie afin de vendre leurs marchandises ou l’échanger contre des fourrures, cuirs ou ivoire de morse. Après avoir atteind Ribe, ils débarquèrent à Hedeby, plus grand port danois. Puis la Suède avec Helgo et Birka plaque tournante des échanges vers l’Est avec les Slaves, Byzantins et surtout Arabes de Bagdad.
On peut penser que tous ces produits de qualité en provenance de cette région d’Europe ont pu provoquer une fascination irrésistible et le désir d’aller se servir sois même.
Et ne serait-ce pas les Frissons qui auraient appris aux futurs Vikings, l’usage de la voile qui leur permit d’atteindre ces ports nordiques !?
 
 
A partir de l’an 840, qui marque la fin du règne de Charlemagne, l’empire sombre dans un tourbillon de querelles internes lors du partage !
Danois et Norvégiens vont savoir en profiter, carils remontent alors fleuves et rivières, attaquant ports et villes (Nantes, Rouen, Paris en 845). Dorestad est pillé chaque année de 834 à 837, avant de s’effondrer en 863 lors d’une ultime attaque.
Entre 844 et 862, ces peuples du Nord s’aventurent jusqu’en Méditérannée affrontés les Arabes d’Espagne. Après avoir prit Lisbonne, Cadix et Médina Sidonia, ils chutent lors du siège de Séville.
Ils récidivent treize ans plus tard avec une flotte de 62 navires, franchissants le détroit de Gibraltar, ils pillent les Baléares, remontent le Rhones jusqu'à Valence. Ils gagnent ensuite l’Italie et ruine Luna, puis remontent l’Arno jusqu'à Pise.
On les retrouve en 861 aux prises avec une flotte musulmane et c’est la fin du rêve méditéranéen. Vingt navires seulement regagneront l’estuaire de la Loire.
En 862, Charles le Chauve décide de construire un pont fortifié sur la Seine en amont de Rouen (Pont de l’Arche), afin de dissuadé les flottes ravageuses de remonter jusqu'à Paris.
En 886 le pont est prit par une flotte danoise et ceux-ci se présentent à Paris devant l’Ile de la Cité. Fortifiée et puissament défendue cette fois çi, mais face à 700 navires et 40 000 hommes témoigne un moine.

Le chef viking Sigfred exige l’ouverture des ponts qui relient l’ile. Refus des parisiens, le siège va durer 10 mois jusqu’au retour de Charles le Gros guerroyant alors en Italie. Celui-ci leur propose alors un marché ! Le droit de passage qui leur permet de piller la Bourgogne et 700 Livres d’argent contre la promesse de ne plus revenir.

A cette même époque les Vikings refluèrent en direction de l’Angleterre qu’ils avaient négligée quelque temps. L’un d’entre eux Rollon resta vers la Basse Seine, Charles Le Simple lui cèda la Normandie en échange de défendre l’estuaire de la Seine.
La Bretagne, les Iles Britanique ainsi que l’Irlande furent durement attaquées surtout par les Norvégiens. Les danois vinrent en renfort mais ils se querellèrent, ce qui entraîna de nombreux départs et quarante années de répis pour l’Irlande (874 à 914).
En 865 les vikings s’attaquent à l’Angleterre mais doivent se replier car la résistance est présente. Ils occupent tout de même certaines contrées pendant quelques années.
Les Anglais respirent encore pendant 26 ans mais les raides reprennent, conduit cette fois par des rois norvégiens ou danois. Le roi danois Sven prends le contrôle et se couronne roi d’Angletterre. A sa mort, son fils Knout prend la suite et se proclame roi d’Angletterre, roi du Danemark, des norvégiens et d’une partie des suédois.
A sa disparition l’Angleterre restore la dynastie de Wessex avec Edouard le confesseur. Ala mort de celui-çi et après bien des batailles Guillaume le conquérant est couronné roi.

Les vikings norvégiens étaient aussi des colonisateurs. Leur démographie augmente et ils n’ont pas beaucoup de terres cultivables. C’est alors qu’avec leurs navires ils partirent découvrirent les terres écossaises peuplées de celtes, ils s’y installèrent et chassèrent les hermites irlandais.
Vers 860 les premiers vikings découvrent l’Islande avec de bonnes terres. La colonisation de cette ile commence en 874 et dure environ cinquante ans. « Landnamabok » ou livre de la colonisation rédigé au XIIè siècle relate cette période.
Les colons s’organisèrent, ils se réunissaient pour discuter des problèmes locaux aux cours d’assemblées saisonnières appelées things. Les Islandais avaient aussi des assemblées appelées althing, c’est au cours de 999 que les hommes libres se convertissent au Christianisme.
Un norvégien Erik le rouge vint s’installer sur l’ile, mais à la suite de querelles, il tua quelques-uns uns de ses voisins et fût bani. Reprenant la mer il découvre une terre verdoyante et la baptise Groeland. Il retourne en Island pour vanter ce paradis vert. Vingt cinq bateaux repartent avec lui. Ils vont créer deux colonies, l’établissement de l’Est (2500 hab) et l’établissement de l’ouest (1500 hab), avec des fermes, des églises et des couvents.
C’est de ces colonies que partent les vikings à la découverte de l’Amérique vers l’an 1000.
Pour preuve dans les années 1960, on a découvert les restes de batiments incontestablement viking, dans le nord-ouest de Terre Neuve.

Durant cette période peu de suédois participèrent à ces expéditions. Ils regardaient plutot vers la Baltique avec des idées de commerce. Ils abordèrent les rivages orientaux et firent des échanges avec ces peuples. Puis ils explorèrent les affluents de la Baltique, et remontèrent le fleuve Volkhov, sur les rives duquel ils ouvrent un comptoir. Les routes étaient ouvertes vers les grands fleuves russes vers le commercee et l’aventure.
Les vikings suédois furent nommés Rus par les slaves. Les Rus étaient appréciés des populations, ce sont eux qui sont à l’origine de l’état Rus (la Russie) avec leur chef Rerik devenu prince de Novgorod. Ils s’emparèrent de Kiev et en firent la capitale. Ils descendirent jusqu'à la Mer Noire et firent route jusqu'à Constantinople. Ils tentèrent d’attaquer la ville mais sans succès et signèrent des traités de commerce. Leur route les mena jusqu'à Bagdad.

Après diffèrents raids, ils trouvent un accord avec les Arabes : échange d’esclaves du Nord contre dirhams (monnaie). Leur commerce fut prospère et fit la richesse des peuples marchands d’Europe du Nord. (pour preuve de ce commerce, on a retrouvé dans une tombe viking de Stockholm, un petit bouddha indien).

 

 

Stèle de Lindisfarne
Stèle de Lindisfarne

Tapisserie de Bayeux
 Représentantation des Normands de Guillaume le Conquérant et leur influence viking.
(Tapisserie de Bayeux)

Odin sur son cheval
Stèle de Gotland représentant Odin sur son cheval

Tapisserie de Bayeux
Tapisserie de Bayeux, XIe siècle.

Constantinople
Les vikings attaquent Constantinople

l'embouchure de la Seine
Les vikings entrent dans l'embouchure de la Seine

Paris
Le siège de Paris

Forteresse de Trelleborg
Forteresse de Trelleborg (Danemark)

Village de Vorbasse
Village de Vorbasse (Danemark)

York
York
(Angleterre)

Casque viking
Casque viking

Erik le rouge
Erik le rouge

Epées viking
Epées viking

 

Copyright © 2001 Yann MICHEL - Tous droits réservés.